The-Crown-Saison-1-Vostfr-Streaming

Depuis ses débuts, le scénariste et producteur Peter Morgan à toujours montré un vif intérêt pour des personnages historiques.

Des œuvres comme Rush de Ron Howard, centré sur la rivalité entre deux pilotes de courses légendaires, Le Dernier Roi D’Ecosse, évoquant le règne du dictateur Idi Amin Dada, ou la pièce de théâtre Frost/ Nixon, également adapté pour le cinéma, témoignent de cet engouement.

En 2006, Peter Morgan signe le scénario de The Queen, film réalisé par Stephen Frears et centré sur une période du règne de la reine Elisabeth II.

Un personnage qui fascine à tel point l’homme que celui ci tirera du long métrage une pièce de théâtre, sept ans plus tard.

Mais, Peter Morgan souhaite aller plus loin sur le sujet. En 2016, il propose un projet particulièrement osé aux dirigeants de la plateforme Netflix : Ne plus se limiter à un instant du règne de la reine Elisabeth II, mais, raconter, sous forme de série, ses soixante premières années de couronnement, le tout répartie en six saisons.

Une plongée inédite dans le milieu de la royauté Anglaise, au plus prêt de la réalité historique. Un pari risqué. Mais, les responsables de Netflix y croient suffisamment pour fournir des moyens conséquents à Peter Morgan, qui s ‘associe au réalisateur Stephen Daldry, avec qui le scénariste avait déjà travaillé par le passé.

Au niveau du casting, les deux hommes décident d’engager des comédiens chevronnés, aussi à l’aise devant une caméra qu’au théâtre, et dont certains ont déjà participé à des œuvres historiques. C’est le cas pour Claire Foy, qu’on a pu voir dans la mini série Wolf Hall – Dans L’Ombre Des Tudors, ou elle incarne Anne Boleyn et qui se glisse ici dans la peau de la reine Elisabeth II.

A ses cotés, on trouve Matt Smith, qui incarna le Docteur Who durant quelques années, Jeremy Northam, mais, aussi John Lithgow qui rentre dans les habits de Winston Churchill, un personnage qui vaudra un Emmy Award au comédien, tandis que Claire Foy obtiendra le Golden Globe de la meilleur actrice pour sa prestation.

A noter également la participation de Stephen Dillane et Jared Harris, qu’on retrouvera dans la série horrifique The Terror. La première saison de The Crown commence en 1947, au moment ou Elisabeth se marie avec le lieutenant de marine Philip Mountbatten.

La jeune femme souhaite une union heureuse et sans nuages. Malheureusement, le destin va en décider autrement. En 1952, alors que le couple vit un bonheur sans nuages avec leurs trois enfants, Elisabeth se retrouve chargé par son père, le roi Georges VI, d’effectuer une tournée à travers le monde, le monarque estimant sa santé trop précaire pour faire ce voyage lui même. C’est durant ce séjour qu’elle apprendra le décès de son géniteur, faisant d’elle la nouvelle reine d’Angleterre.

La jeune femme, timide de nature, se retrouve soudainement propulsé, seule, sur le devant de la scène, dans un monde au sujet duquel elle ignorait, jusque la, beaucoup de choses. Une nouvelle vie qui va aussi marquer un tournant dans ses relations avec ses proches.

Durant dix épisodes, le spectateur assiste à la transformation progressive d’une femme en souveraine. D’abord déstabilisé par ses nouvelles fonctions, Elisabeth tente de s’imposer, mais, ses idées parfois modernistes et sa volonté de garder une vie de famille équilibré se heurte bien vite aux règles du protocole en place et aux aléas de la vie de reine.

Au même moment, un autre personnage fait sa réapparition, il s‘agit de Winston Churchill. A bientôt 80 ans, celui qui est surnommé « Le Bulldog » n’entend pas céder sa place. Après la victoire du Parti Conservateur aux élections, l’homme vient de revenir aux affaires en tant que premier ministre.   

Un retour qui ne plait pas à tout le monde, y comprit au sein de son propre groupe politique, ou certains, l’estimant finit, sont prêt à le pousser vers la sortie.

Très présent dans cette première saison, le personnage est particulièrement au centre de deux épisodes.

D’abord, celui nommé Catastrophe, qui retrace la crise que traverse le pays suite à l’apparition d’ un gigantesque banc de brouillard qui va paralyser l’Angleterre et causer de nombreux morts, et Assassins, évoquant l’anniversaire de Winston Churchill et ce portrait de lui qu’il fait brûler, avant de se résoudre, finalement, à laisser la place à son successeur.

Têtu, râleur, mais, aussi, rusé et, parfois, sensible, le personnage est extrêmement attachant, campé par un John Lithgow absolument parfait.

Face à lui, Claire Foy incarne une reine tout en fragilité, qui voit sa fonction la confronter à ses proches. Son mari, ayant l’impression de n’être qu’une potiche, commence à s’éloigner d’elle, tandis que sa sœur, Margaret, se mets dans une situation difficile en voulant fréquenter un homme divorcé.

L’occasion d’une scène ou les deux femmes sont face à face, chacune révélant qu’elle jalouse l’autre pour la place qu’elle occupe.

Cette première saison de The Crown, série la plus cher lancé sur Netflix à ce jour, est une vraie réussite, interprété avec justesse et particulièrement soigné, que ce soit en terme de réalisation ou de réalisme. A conseiller vivement à tout les amateurs de séries historiques.