Le-Trone-de-fer-Game-of-Thrones-Saison-1-poster

En Anglais, fantasy signifie imagination, mais, c'est surtout un genre à part entière. Contrairement à l'horreur, la fantasy ne se base pas sur la peur ou sur le monde réel, c'est, au contraire, une illustration d'un monde totalement imaginaire. Quant on parle du genre, un nom revient la plupart du temps sur les lèvres : J.R.R Tolkien, l'éternel auteur de la saga de la terre du milieu.

D'autres ont perpétué le genre, comme Georges R. R. Martin, justement considéré comme le Tolkien Américain. On lui doit surtout la saga du Trône De Fer, qui comporte plus d'une vingtaine de livres, si l'on compte la partie Prélude.

Face au succès fulgurant de sa saga, qui compte de nombreux adeptes, l'auteur voit se multiplier les propositions d'adaptations, surtout cinématographique. Mais, Georges R.R. Martin à bien conscience que son univers extrêmement vaste ne peut se condenser en un long métrage de 2h. Il finit par refuser la plupart des projets qu’on lui propose.

En 2011, David Benioff et Daniel Brett Weiss, deux scénaristes, approchent l'auteur pour un projet original : Transposer Le Trône De Fer en série télévisée. Comprenant que, grâce à un budget conséquent (du moins, dans le cadre d'une production télévisée), et à la bénédiction de la chaine HBO, son univers sur petit écran à de grandes chances d'être extrêmement fidèle à la version papier, Georges R.R. Martin accepte immédiatement.

Pour les premières saisons, les responsables décident de commencer par A Games Of Thrones, premier volume de la saga paru chez nous en deux parties : Le Trône De Fer & Le Dragon Rouge, respectivement en 1998 et 1999.

Pour le casting, on trouve notamment Sean Bean, Lena Headey, Iain Glenn, Sophie Turner, Peter Dinklage, Kit Harrington, Emilia Clarke, Nikolaj Coster-Waldau, et Jason Momoa.

L'action se déroule à dans un monde fictif, baptisé Le Royaume des 7 Couronnes. Un endroit séparé par un immense mur et ou les étés et les hivers peuvent durer des années.

Au nord, la Garde De Nuit protège le royaume contre les menaces éventuelles, qu'elle soit d'origine humaines, naturelle ou surnaturelle. Pendant ce temps, sur le continent baptisé Port-Réal se trouve le Trône De Fer, ou siègent les rois et les dirigeants de ce royaume.

La série débute alors que le roi Robert Barathéon et sa nouvelle épouse Cercei Lannister se rendent à Westeros, au nord du continent. Le souverain vient rendre visite à Eddard Stark, que tout le monde appelle Ned, dirigeant de la contrée avec qui il entretient une forte amitié depuis des années.

Lui et sa femme sont accueillit avec respect, même si les Stark et les Lannister n'ont jamais vraiment entretenu de bonnes relations. Rapidement, il s'avère que la visite du roi Robert n'est pas uniquement amicale. Ayant perdu récemment son plus proche conseiller, appelé dans le royaume La Main Du Roi, il vient demander à Ned Stark de le remplacer à Port-Réal. 

Mais, le séjour du dirigeant prend un tour dramatique lorsque l'un des fils Stark, Bran, est victime d'une chute du haut d'un arbre. Le garçon en restera paralysé et certains commencent à accuser discrètement Cercei et son frère Jaime Lannister d'avoir tenté se supprimer le garçon.

Cela n'empêche pas Ned Stark d'accepter finalement la demande du roi Robert et de se rendre à Port-Réal avec ses deux filles, Sansa et Aria. Il est alors loin d'imaginer qu'il va y découvrir un univers fait de complots et de trahisons ou chacun est prêt à tout pour s'emparer du Trône De Fer, y comprit à tuer.

Dans le même temps, Jon Snow, fils bâtard de Ned Stark, s'apprête à rejoindre La Garde De Nuit, tandis que sur le continent d'Essos, au sud est du royaume, Viserys Targaryen, l'héritier « légitime » en exil des Sept Couronnes, prépare le siège de Port-Réal, afin de reconquérir sa place sur le trône.

Pour cela, il marie sa sœur, la princesse Daenerys Targaryen, au chef d'une tribu de barbares sans pitié, espérant que ces derniers vont pouvoir l'aider dans la bataille. Mais, les choses ne vont pas se passer comme prévus, notamment avec la jeune femme que certain surnomme La Mère Des Dragons.

Il faut bien le dire : Game Of Thrones est devenu, aujourd’hui, une série incontournable qu’il est pourtant difficile de résumer de manière concise, tant l’univers est dense. Même ceux qui n’ont jamais visionné un seul épisode (comme ce fut mon cas encore récemment), ont forcément entendu au moins une fois parler du programme.

Je me suis d’ailleurs fortement demandé les raisons de ce culte en regardant les premiers épisode. Il faut le reconnaître : Les choses démarrent assez mollement et il faut attendre la moitié de cette saison 1 pour qu’enfin, le rythme et les évènements s’accélèrent. Une lenteur qui trouve aisément son explication : La série compte de nombreux personnages différents, et un univers particulier, avec ses codes, ses règles et son langage. Par conséquent, les auteurs ont sagement préféré laisser le spectateur novice comme moi prendre le temps de s’immerger dans cette ambiance et d’adhérer aux personnages avant d’accélérer le rythme.

Si toute l’histoire est imaginaire, l'ensemble s’inspire pourtant fortement des coutumes de l'époque moyenâgeuse, quand les hommes avaient tout les pouvoirs tandis que les femmes n'étaient la que pour servir de compagnes, de servantes, ou de filles de joie.

Cette première saison montre surtout l’envers d’un royaume, celui de Port-Réal, cité ou vivent le roi et toute sa cour. Un endroit ou règne la trahison et le mensonge, et ou chacun est prêt à profiter des faiblesses de l’autre.

C’est la que débarque l’honnête Ned Stark, porté par un Sean Bean absolument impeccable en homme trop honnête pour un tel lieu.

Il est accompagné de Sansa et Aria, ses deux filles. Si la première à eut le mérite de m’agacer par sa naïveté, sa jeune sœur est beaucoup plus rebelle et plus intéressante.

Mais, j’avoue que le personnage que j’ai préféré est sans aucun doute Tyrion Lannister, incarné par le formidable Peter Dinklage.

Surnommé le gnome est raison de sa petite taille, Tyrion est pourtant le plus intelligent et le plus futé des héros de cette première saison. Malgré le fait qu’il ne soit guère bien considéré dans sa fratrie, l’homme est un redoutable stratège qui ne manque pas de ruse, et possède une audace et une lucidité assez réjouissante.

La liberté dont ont pu bénéficier les responsables est évidentes, notamment en matière de violence (je pense à la scène du cheval décapité), ce qui fait de cette première saison de Games Of Thrones un grand moment de télévision.

Evidemment, le succès de cette première fournée de dix épisode appelait forcement une suite, dont l’histoire reprends peu après les évènements de la saison 1.

Une majorité du casting d’origine rempile, plus quelques nouveaux comme Stephen Dillane, le commissaire de la série Tunnel, qui incarne ici Stannis Baratheon, ou Rose Leslie et Carice van Houten qui se glisse dans la peau de la sorcière Mélisandre.

Comme la fin de la saison 1 le laissait penser, la mort de Ned Stark à déclenché une guerre entre les Lannister et les Stark. ,

Pendant que Joffrey, le fils batard de Cercei et Jaime Lannister, occupe le trône et règne en tyran cruel et prétentieux, chacun des camps se prépare à l’assaut pour le déloger. De son coté, Tyrion, sur ordre de son père, est devenu la main du roi, et n’entend pas finir comme son prédécesseur.

De leurs cotés, les deux frères du défunt roi Robert Barathéon, Stannis et Renly, réclame chacun une succession au trône, selon eux, légitime.

Pendant ce temps, la princesse Daenerys Targaryen, désormais seule chef des Dothraki, et mère de trois dragons, arrive jusqu'à la cité de Qarth, ou elle espère trouver un appui en vue de reconquérir les Sept-Couronnes. La jeune souveraine va surtout y découvrir la convoitise que suscite ses animaux.

De son coté, Aria Stark, désormais déguisé en garçon, se retrouve par hasard au service de Lord Tywin Lannister, père de la Reine régente Cersei et grand-père du roi, qui la détient sans le savoir.

Quant à Jon Snow, son engagement sans faille parmi les membres de La Garde De Nuit est mit à rude épreuve.

Cette seconde saison de Games Of Thrones est placé sous le signe du choix, celui que la plupart vont devoir faire, pour leurs vies privé ou dans le conflit à venir.

Certains vont prendre de mauvaises décisions, comme Theon Greyjoy. Elevé par les Stark, ce dernier revient chez son père biologique, espérant le voir rejoindre la bataille au coté de Robb Stark, le plus âgé des enfants officiel de la fratrie. Mais, l’accueil se révèle vite glaciale et le jeune homme est considéré comme un traître.

Comble de l’humiliation pour lui, sa sœur, Yara, à prit sa place dans le royaume et s’avère une redoutable combattante. 

Décidé à prouver qu’il est un vrai Greyjoy, Theon choisit d’attaquer Westeros, et, ainsi, de trahir les Stark, en retenant Bran et son frère en otage.

Cette saison montre également, entre autre, un Tyrion Lannister amoureux, mais, pas naïf, une Aria Stark de plus en plus  intelligente, et décidé à se venger, ainsi qu’une bataille violente, sauvage et brutale, dans l’avant dernier épisode réalisé par Neil Marshall.

Bref, une saison riche en évènements pour une série toujours aussi additive et dont la dernière image marque durablement la rétine, en plus de promettre une suite encore plus trépidante.