Après quelques années à enchaîner les petits rôles dans divers longs métrages, David Duchovny devient une star à partir de 1993, grace à son rôle dans la série X Files. Huit ans plus tard, le comédien annonce son départ du programme à l’issue de la septième saison. L’acteur compte reprendre sa carrière au cinéma.

Malheureusement, aucuns des films qu’il ne tournera par la suite ne fonctionnera au box office, et certains longs métrages de cette période, comme Si J étais Toi, ou il est dirigé par Vincent Perez, passeront carrément inaperçu.

Nous sommes en 2007 et la carrière du comédien est au plus bas. C’est alors qu’un producteur et scénariste, Tom Kapinos, vient lui parler d’un nouveau projet, une nouvelle série baptisé Californication.

David Duchovny y incarne le premier rôle, celui d’ Hank Moody, ecrivain de son état. L’homme vient de quitter New York pour s'installer à Los Angeles, ville qu'il détèste. La raison ? C'est la que vit désormais son ex compagne, Karen, incarné par Natasha McElhone. Celle ci à refait sa vie avec Bill Lewis, qu’elle s’apprette à épouser.

Il y a aussi Becca, la fille adolescente de Hank, extremement complice avec son père, sans oublier Mia, la fille rebelle et délurée de Bill, incarnée par Madeline Zima, un nom qui ne vous dira sans doute pas grand chose, hormis si vous avez déja regardé la série Une Nounou D'enfer. 

D’autres personnages gravitent autour d’Hank et Karen, notamment Marcy et Charlie Runkle. Ce dernier est aussi l'agent de l’ecrivain et, accessoirement, son meilleur ami. 

La série commence alors que la mariage entre Karen et Bill approche à grand pas. Toujours amoureux de son ancien compagne, Hank va faire son possible pour tenter d'empecher cette union.

Mais, l'écrivain ne peut résister à ses démons. Amateur de rock'n roll, de sexe et de drogue, Hank est surtout un homme qui, malgré son attitude rebelle et sa fâcheuse manie de se mettre dans des situations impossible, possède un amour sincère pour sa famille et un respect immense pour les femmes, comme le montre notamment le moment ou il s'interpose face à un homme qui frappe sa compagne. 

La première scène de l'épisode pilote donne le ton de la série. L'écrivain est dans une église et une nonne s'approche de lui en prétendant le confesser, avant de se déshabiller, de se mettre à genoux et de lui faire un petit cadeau, juste en face de la croix de Jésus dont Hank tente de cacher la vision. Le tout sur une musique tonitruante avant que l'écrivain finisse par se réveiller.   

Des scènes de rêves de la sorte, l'auteur en fera quelqu'un au cours de la première saison, notamment celui ou Bill le jette à terre en lui conseillant de rester à l'écart de Karen, terminant la scène par un beau doigt d'honneur. Mais, Hank doit aussi compter sur Mia, qui, après avoir couché avec lui tout en lui cachant qu'elle était mineur, s'amuse à le faire chanter. 

De son coté, Charlie Runkle à aussi ses problèmes. En apparence un homme rangé et heureux en amour, l’agent est en verité un type frustré sexuellement que la présence d’une jolie secretaire blonde répondant au nom de Dany California va reveiller. Si, dans un premier temps, il tente de lui resister, Charlie ne mets finalement guère de temps à entamer avec elle des séances sado maso bien corsé absolument hilarantes, ou il se montre totalement déchainé.

Une infidelité que Marcy, sa compagne, finit par découvrir. Charlie se retrouve alors à vivre quelques temps chez Hank et les deux hommes vont se payer du bon temps lors d'une soirée mémorable. Alors qu'ils sont en pleine action dans un plan à trois, leurs amoureuses décident de leur faire une surprise en débarquant à l'improviste.

Parmi les grands moments, j'avoue que l’un de mes préféré est lorsque Marcy se mets en tète de faire ça avec une fille, à la grande joie de Charlie, lors d'une soirée ou finalement rien ne se passe comme prévu. Lorsque l'agent litteraire commence à dire : "ça ne devait pas se passer comme ça !", Dani California lui lance : "- C'est le propre d'un fantasme, cheri, ça ne devait pas se passer du tout".  

Autant le dire, si j'ai souvent beaucoup de mal avec l'humour dit "trash". j'ai, malgré tout, adoré cette saison 1 de Californication. Une série ou l'on cause autant de sexe que de musique rock ou de cinéma (à ce titre, certaines stars, comme Nicole Kidman, en prennent pour leurs compte).

La série est porté par un David Duchovny déchaîné comme jamais, et qui semble vraiment s'éclater dans la peau de cet écrivain aussi queutard et bourré de défaut qu'il peut être romantique et attachant. Mention spécial également à Evan Handler, irrésistible en bureaucrate rangé, en apparence, et qui finit par céder à ses pulsions. Bref, cette première saison de Californication est sans doute le meilleur de toute la série.

Evidemment, après le bonheur que fut la découverte de cette première saison, j'ai enchainé avec la saison 2 ou l'on retrouve le mème casting, auquel viennent se joindre quelques guests, comme Callum Keith Rennie, Ezra Miller, Madchen Amick ou encore Meredith Monroe qui offre un savoureux pétage de plombs en présentratrice d'une émission de cuisine completement déjantée et folle de cul (ou comment montrer une nouvelle utilisation du chocolat).

On retrouve donc Hank quelques semaines après sa fuite de chez Bill. L'écrivain à finalement reussi son projet et vit désormais de nouveau avec Karen et Becca. 

Mais, le happy end de rigueur n'aura pas lieu, car, l'habitude de Hank qui consiste à se fourrer dans des situations impossible est toujours la.

Dés le premier épisode de la saison 2, il se retrouve, malgré lui, à butiner le vagin d'une autre fille que Karen (qui l'attends dans une chambe voisine). C'est ainsi qu'il fait, par hasard, la connaissance de Lew Ashby,  star du rock déchue devenu accroc à la drogue et aux fètes endiablés.

Alors qu'il se croisent de nouveau en prison (l'écrivain vient d'y ètre enfermé après fait scandale suite à un excès de vitesse), les deux hommes finissent par sympathiser. Lew demande alors à Hank d'ecrire sa biographie.

Ce dernier finit par accepter et va finir par loger chez son ami, lorsque ce dernier romps inévitablement avec Karen. L'ex rock star possède une demeure immense et les moyens de s'offrir ce qu'il désire.

Mais, tout comme Hank, Lew Hashby a aussi ses démons, notamment son coté continuellement excessif, consistant à tout vivre à fond sans jamais se soucier vraiment des autres.

Durant ses investigations pour son bouquin, l'écrivain rencontre Janie Jones, l'ex d'Hashby que ce dernier aime toujours.

Ironiquement, au moment ou Hank était presque parvenu à des retrouvailles entre les 2 amoureux, le destin s'en mele et le coté excessif de Lew Hashby lui joue un tour qui sera fatale.

De son coté, après sa rupture avec Hank, Karen s'interroge sur la conduite à adopter vis à vis de lui. Quant à Charlie et Marcy, ils se séparent. Le premier est viré de son boulot suite à son aventure sado maso, et se retrouve, par hasard, agent d'une star du porno dont il finit par tomber amoureux, tandis que la seconde tombe dans la drogue.    

Cette seconde saison s'achève avec beaucoup d'émotion. C'est d'ailleurs une chose qui la differencie de la précédente, ou il n'y avait que de l'humour. Californication saison 2 comporte des moments beaucoup plus grave, mème si les scènes marrantes sont légions. Globalement, la série rèste un grand moment. Comptez sur moi, j'en reparlerais très bientot.